Le présent texte analyse l’émergence de l’eurodance, un style musical qui prit son émergence dans le milieu artistique électronique et rap de l’Europe, durant les années 1990.  Chronologiquement, nous analyserons son développement, ainsi que les diverses influences qui perdurent jusqu’à aujourd’hui sur la culture hip-hop et électronique. L’eurodance, également connue sous les termes : eurohouse, europop, eurotechno et euro-NRG est une particularité de la musique électronique qui ait émergé à la fin des années 1980 – début 1990. L’eurodance converge des sonorités électroniques variantes : musique house, Hi- NRG et Eurodisco.

imperio1

                                                                                     Imperio

La sonorité de l’eurodance continue à progresser dans des styles modernisés qui incorporent des éléments sonores de la trance et de la techno. L’eurodance interpelle aussi l’Italo-Dance, un style de musique électronique très populaire dans la société italienne des années 1990.  Tout comme l’Italo Dance, l’Eurodance est exclusivement électronique mais se distingue du fait qu’elle incorpore beaucoup d’éléments sonores et musicaux de la House music et du Rap. L’eurodance est principalement caractérisée par des riffs synthétisés, des chants masculins ou féminins, des passages de rap, du sampling et une forte bass.  Par moment, elle expose essentiellement des chants masculins ou féminins, sans passage de rap.

51tjy32mmil

L’eurodance possède généralement des thématiques et sujets positifs; les  paroles impliquent habituellement l’amour et la paix, les danses et fêtes, ou l’expression de diverses émotions. Les lyriques issus de la musique eurodance, au milieu des années 1990, étaient fréquemment chantés par un chanteur en solo  ou par un duo de chanteurs/rappeurs. Certains rappeurs variaient les chants comme un rappeur allemand   accompagné des rappeurs américains (Real McCoy), ou l’utilisation de rap reggae comme Ice MC et Fun Factory, ou le scat comme Scatman John. Les chanteurs solos   comme Alexia, Tess, Whigfield et Double You ont également contribué au genre.

r-210714-1429211864-5499-jpeg

Pratiquement, toutes les paroles sont presque toutes chantées en anglais, quelle que soit la nationalité de ou des artistes. Il y a très peu d’artistes connus ou peu connus qui ont effectué de l’eurodance dans une autre langue que l’anglais depuis la création du genre.  L’eurodance reprend sa structure rythmique de la plupart des genres faisant partie de la grande famille de la musique électronique : quatre battements  de percussions sur quatre mesures (4/4), dont chaque séquence  de 16 ou 32 battements délimités par un moment fort (ex. : coup de cymbale). La vitesse de battements des titres de ce genre se situent généralement entre 110 et 150 battements par minute (BPM).

La structuration mélodique de l’eurodance s’apparente énormément avec celle de la musique pop contemporaine : une mélodie entraînante (notamment appelé hook en anglais pour ainsi mettre l’emphase  sur le but « accrocheur » de celle-ci), la présence de refrains et parfois de couplets, dont les paroles sont simples, accrocheuses, élémentaires et faciles à comprendre. Les titres eurodance qui sortent sous forme de CD Singles viennent généralement avec quelques versions en sus, notamment une ou plusieurs versions destinées à être mixée par les DJ en discothèques. Ces versions sont souvent appelées extended mix ou club mix, bien que  certaines variations existent, et sont souvent constituées de ponts en début et milieu de chansons, permettant une transition aisée et sans complication vers un autre morceau.

snap1

                                   Snap, groupe eurodance qui a concrétisé les succès ”I Got The Power” & ”Rhythm is a    Dancer”

La Hi-NRG est lancée au Royaume-Uni et aux États-Unis en tant que forme musicale underground, plus rapide que le disco, suite au déclin de popularité de ce dernier. À la fin des années 1980, il s’associe aux producteurs britanniques Stock, Aitken and Waterman, et, au début des années 1990, à des groupes comme Masterboy et 2Unlimited, qui produisaient une version continentale de la Hi-NRG. L’eurodance est très fortement inspirée par la Hi-NRJ, comme démontré par son tempo rapide et l’usage fréquent de voix féminines. L’eurodance peut également être considérée comme une forme technologiquement plus avancée d’eurodisco, identique à la Hi- NRG qui est une forme plus modernisée et contemporaine de disco.

D’autant , la house, d’abord un genre underground aux États-Unis, est popularisée en Europe, même si le genre vient initialement du continent américain par la suite popularisé au Royaume-Uni avec l’acid house et la techno « rave » à  la fin des années 1980. Certaines premières chansons du genre house contiennent des éléments et particularismes  de ce qui deviendra plus tard l’eurodance. Des chansons comme C’mon   and Get My Love de D Mob (1989), Strike It Up de Black Box (1990), 3 a.m. Eternal de The KLF (1990) et GetReady for This de 2 Unlimited (1991) possèdent les deux caractéristiques de l’eurodance, et Everybody’s Free (ToFeel Good) de Rozalla (1991) se caractérise par un riff synthétisé. Les versets rap sont également l’un des éléments de l’eurodance. Même si l’eurodance fait usage de parties vocales rap, elle ne s’inspire pas des thèmes du gangsta rap ou hardcore rap lyrique et encore moins des conventions instrumentales du Hip-Hop comme le scratching ou des basses lourdes. Des artistes qui définissent leur empreinte sur l’Eurodance sont : Magic Affair, Technotronic, N-Trance, Snap, Turbo B, 2Unlimited ainsi que le faramineux Dr. Alban en Suède.

L’Influence de ces artistes eurodance a muté dans le edm rap des années 2000 et 2010 par la venue de rappeurs contemporains comme : Flo Rida, Pitbull, LMFAO, Far East Movement, Dizzy Rascal, Azealea Banks, Iggy Azealea, Tinie Tempah ect. Vous verrez que leurs sonorités est urbaine et hip-hop mais qu’elle se rapproche par moment aux vestiges sonores hérités par l’Eurodance des années 1990. Dans le prochain segment de notre étude, nous analyserons en profondeur l’héritage de l’Eurodance dans l’esthétique de la musique rap électronique des années 2010 et ce qu’elle peut nous réserver pour la décennie 2020.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s